Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 18:21

Un internaute me pose la question suivante :

Je compte prendre le statut micro-entrepreneur dans les prochains mois.
Pour l'instant j'en suis à une phase de réflexion.

Mon domaine serait porté vers l'informatique et plus précisément le développement de sites web et d'applications mobile. Pour travailler j'ai besoin d'un PC seulement.

Je voudrais donc créer ma boite avec un compte en banque (pas forcément professionnel) déjà rempli avec un capital que j'apporte et donc acheter un ordi avec cet argent.
Ma question est : si je fais du chiffre d'affaire durant le premier mois (et les autres d'ailleurs), est-ce que l'achat de mon PC m'empêchera de payer des impôts ? Car si je suis en déficit, le CA généré ne peut pas être du bénéfice, non ?

La question est très claire, la réponse l'est aussi :

Dans le cadre du régime micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur, ou micro-entreprise), il n'est pas possible de constater un déficit. Il n'y a même aucune dépense déductible, et l'on doit déclarer son CA (Chiffre d'Affaires), peu importe les dépenses effectuées pour générer ce chiffre d'affaire.

La notion même de déficit n'existe pas dans ce régime, pour une raison simple : le régime inclus un "forfait" de dépenses. Que vous ayez dépensé plus ou moins que ce forfait ne change rien au montant des charges. Et donc, vous avez tout intérêt à minimiser ces dépenses, ce qui vous permet même de dégager des bénéfices non taxés en toute légalité.

Pour votre achat d'ordinateur, il s'agira d'un achat "personnel", financé sur vos deniers personnels, éventuellement par vos revenus (après paiement des charges et impôts).

C'est toute la limite du régime micro-entreprise : si vous prévoyez d'avoir des dépenses régulières et importantes, un régime qui exige une comptabilité et permet de déduire les charges (voir récupérer la TVA) peut être plus adapté.

Otto.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Merci pour cet article. Dommage qu'il n'y en ait plus des plus récents
Répondre